5 règles à respecter pour le bivouac en randonnée

08 Mar 2019
Image 5 règles à respecter pour le bivouac en randonnée

Si le camping sous une tente est interdit dans les parcs ou sites de randonnée, le bivouac, lui, est toléré dans la majorité des endroits. Mais tout comme le camping en tente est défendu, faire du bivouac implique de toujours respecter les règles de l'endroit dans lequel vous souhaitez passer la nuit. Selon les sites, les réglementations sont différentes.

Voici 5 règles à respecter pour un bivouac en randonnée

1. Respectez la nature et votre entourage

Cela va de soi, emportez vos déchets avec vous ou jetez-les dans des poubelles. Même si vous pensez que l'épluchure de votre banane est un déchet naturel et que vous pouvez la laisser dans la forêt dans lequel vous venez de passer la nuit, pensez à ce qui pourrait se produire si tout le monde suivait votre exemple. Le respect des autres est une autre règle primordiale. Que vous soyez seul ou en groupe, n'allumez pas votre radio au maximum, ne fumez pas et ne dérangez pas le voisinage la nuit sauf en cas d'urgence.

2. Ne vous éloignez pas de la civilisation

Même si vous faites la randonnée en groupe, sans un guide ne vous éloignez jamais du sentier prescrit, surtout la nuit. Vous pourrez facilement vous perdre et même une carte détaillée et un GPS ne pourront pas vous indiquer la véritable route à suivre. Surtout si vous voyagez seul, informez toujours un proche de votre itinéraire et ne sortez jamais du trajet d'origine.

3. Équipez-vous à la perfection

Bien que la perfection en équipement de randonnée soit impossible, équipez-vous du nécessaire et vérifiez toujours votre sac avant de partir afin de prévoir les imprévus. Par exemple, n'oubliez jamais d'emporter de la nourriture en plus au cas où un de vos proches oublie d'en apporter et vous munir d'une lampe de poche est impératif surtout que le bivouac offre une sécurité minimale.

De nombreux détails sont à prendre en compte au moins 2 jours avant la randonnée pour pouvoir faire des achats chez Chullanka si nécessaire.

4. Allumez concisément votre feu

Attention, il est formellement interdit d'allumer un feu. Veillez donc à vous conformer à la réglementation en vigueur. Choisissez bien votre endroit, à l'abri du vent et si nécessaire, nettoyez le périmètre dans lequel vous avez établi votre campement. Attention, les feux de camp ont des impacts irréversibles sur le paysage et doivent être limités à ce qui est strictement nécessaire. Utilisez de préférence des foyers déjà utilisés.

Et ne brûlez que ce qui a été ramassé. Étendez le feu pour obtenir uniquement des cendres, laissez le feu s'éteindre complètement et dispersez les cendres lorsqu'il fait froid.

5. Ne laissez aucune trace de votre passage

Ces règles ne sont pas spécifiques au camping sauvage, elles s'appliquent également à votre randonnée quotidienne.

  • Ramenez ce que vous avez apporté avec vous.
  • Creusez les excréments dans des trous de quinze à vingt centimètres de profondeur, dans le sol, loin du camp, des sentiers ou des sources d'eau. Cachez chaque trou lorsque la tâche est terminée.

Campez-vous dans un environnement naturel ? Évitez de déranger la vie sauvage autour de vous. Surtout pendant les périodes sensibles de reproduction, de nidification, de croissance des géniteurs ou même pendant l'hiver.