Est-il possible de faire du camping sauvage en Charente ?

21 Mar 2019
Image Est-il possible de faire du camping sauvage en Charente ?

Le camping sauvage est une activité de plus en plus répandue chez les amateurs de randonnée. Avant de mettre en place votre tente ou votre espace camping à n'importe quel endroit, il est important de vous assurer si votre activité est autorisée ou non. Dans le cas où vous prévoyez un camping sauvage en Charente, ce guide vous sera plus qu'indispensable.

Les règles générales du camping sauvage

En France, plus précisément dans la Charente, le camping, sauvage ou non, est officiellement autorisé, uniquement sur des terres privées avec le consentement du propriétaire. Les habitants, qui sont généralement accueillants et surtout très ouverts aux randonneurs et aux cyclistes, vous aideront à trouver votre place assez rapidement. Cependant, le long de la côte, dans les lieux protégés spécifiques, tels que les parcs nationaux et les parcs naturels régionaux, le camping sauvage est dans la majorité des cas, interdit. Il en va de même pour les lieux situés à proximité immédiate des sites touristiques.

En outre, il n'est pas conseillé de se placer directement dans des endroits publics ou dans des lieux ne disposant pas de l'autorisation du propriétaire du terrain. Cela pourrait vous coûter une lourde pénalité de 1 500 euros, dans le cas où vous vous faites prendre ! Quoi qu'il en soit, il existe de nombreuses règles locales. Il serait plutôt préférable de joindre l'hôtel de ville du village dans lequel vous voulez camper et de vous renseigner. Une alternative à l'hôtel de ville est l'église. En effet, le prêtre pourrait vous informer si éventuellement l'église locale possède des champs dans la campagne.

Conseils pour un camping sauvage réussi

  • Évitez de voyager avec un grand groupe et utilisez seulement une ou deux petites tentes que vous pourrez trouver chez Chullanka. Faites également en sorte à ne pas rester plus d'une nuit ou deux au même endroit.
  • Respectez les restrictions sur le camping.
  • Envisagez d'autres options si vous craignez de déranger les oiseaux ou la faune.
  • Campez en hauteur ou éloignez des villes et des villages, ainsi que des maisons; et évitez de camper dans des champs avec des cultures ou du bétail en pâturage.
  • Campez discrètement en utilisant une tente se fondant dans le paysage.
  • Tâchez de ne pas creuser les canaux de drainage et ne retirez pas les pierres des murs. Lorsque des rochers ont été utilisés pour sécuriser des piquets de tente, ceux-ci doivent être remplacés ou remis à leur place.
  • Évitez d'allumer un feu même si des traces de brûlure sont encore visibles.
  • Établissez votre site de toilettes à 30 m de toute eau au minimum ou à 50 m des sentiers, après avoir creusé un trou de 15 cm de profondeur avec une truelle et enterrez les déchets. Voir notre article sur la réponse à l'appel de la nature en vélo.

Toujours bien vous préparer

Pareillement à tout type de camping, il est toujours important de bien se préparer pour mieux faire face aux imprévus. Il faut absolument vérifier votre sac 2 ou trois fois par exemple. Il faut également bien vous préparer psychologiquement surtout si c'est votre première fois en camping sauvage. Vous pouvez également vous renseigner à l'avance sur ce qu'implique un camping sauvage sur internet afin de vous préparer davantage face aux imprévus.